Vous êtes ici

Suivi sonore

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, dans le cadre de Turcot et conformément au décret 890-2010 pour la délivrance du certificat d’autorisation de réalisation, réalise un projet pilote afin d’informer la population, en période de construction et de démolition, de l’environnement sonore dans certains secteurs résidentiels situés à proximité des travaux.

>>> Consulter le niveau sonore

Mise à jour toutes les 30 minutes, l’information vous est présentée sous forme graphique. En plus du niveau sonore illustré par un code de couleurs, vous pouvez y trouver l’emplacement des différentes stations, les niveaux sonores autorisés à chacune des stations, les mesures d’atténuation mises en place, des avertissements à l’occasion d’activités pouvant engendrer un niveau sonore supérieur, etc.

Code de couleurs utilisé

Vert : niveau sonore inférieur ou égal au seuil autorisé
Jaune : niveau sonore légèrement au-dessus du seuil autorisé (jusqu’à 2 décibels de plus)
Rouge : niveau sonore au-dessus du seuil autorisé (plus de 2 décibels)

Un peu d’information sur la gestion du bruit

Échelle de bruit en décibels

Afin de donner quelques points de repère, voici une échelle de bruit (en dBA) permettant de juger de l'importance relative des bruits ainsi que de la perception humaine des sons.

 

 

Seuils à respecter

Les seuils autorisés en bordure des chantiers où l’on trouve des zones résidentielles sont indiqués ci-dessous.

 Période             Niveau sonore autorisé en décibels (dBA)
 Jour
(7 h – 19 h)
 75 décibels (75 dBA) ou bruit ambiant avant les travaux, augmenté de 5 décibels (le plus élevé des deux est le niveau retenu)
 Soir
(19 h – 23 h)
 Bruit ambiant avant les travaux, augmenté de 5 décibels
Nuit
(23 h – 7 h)
Bruit ambiant avant les travaux, augmenté de 5 décibels

 

Le bruit ambiant avant les travaux représente le niveau sonore moyen mesuré sur une période minimale de 24 heures avant le début des travaux de construction. Le bruit ambiant est évalué pour le jour, le soir et la nuit.

Exemple :

Le niveau sonore mesuré sur une période de 24 heures, à proximité d’une autoroute, a permis de déterminer que le niveau sonore le jour y est de 68 décibels (dBA), de 65 le soir et de 63 la nuit. Le niveau sonore autorisé par période sera donc de 75 décibels le jour, 70 le soir et 68 la nuit.

Programme de gestion du bruit

Lorsqu’un chantier est situé à proximité de résidences, un programme de gestion du bruit est élaboré, implanté et suivi. Ce programme décrit la méthodologie qui sera utilisée pour effectuer les activités du chantier en conformité avec les niveaux sonores autorisés et détermine les mesures d’atténuation qui seront mises en place le cas échéant.

Afin de s’assurer que les niveaux sonores autorisés ne sont pas dépassés et que les mesures d’atténuation sont efficaces, un suivi acoustique est réalisé au cours des travaux. La fréquence et le nombre de relevés sonores dépendent de la durée du chantier et de la proximité des zones résidentielles. Un chantier nécessitant des travaux de nuit fera l’objet d’un suivi plus élaboré que dans le cas d’un chantier où les travaux sont effectués de jour.

Dans le cas où les niveaux sonores s’avèrent être plus élevés que ceux qui sont autorisés de façon contractuelle, le Ministère fait parvenir à l’entrepreneur un avis lui signifiant de corriger la situation. Les mesures prises par le Ministère peuvent aller jusqu’à la suspension temporaire des travaux ou jusqu’à l’imposition de pénalités à l’entrepreneur fautif. 

Haut de page