Vous êtes ici

Historique

Qui était Turcot ?

L'échangeur Turcot doit son nom à Philippe Turcot (1791-1861), marchand de profession et propriétaire d'un vaste terrain situé sur le chemin de la Côte-Saint-Paul, au sud de l'échangeur Turcot actuel.

Philippe Turcot fonda le village Turcot en 1860, près de Saint-Henri. La rue Philippe-Turcot et la place Turcot ont été nommées en son honneur, et la rue Sainte-Marguerite, en l'honneur de son épouse, Marguerite Arcouet.


Un peu d'histoire

L'échangeur Turcot a été ouvert à la circulation le mardi 25 avril 1967. Amorcés au printemps 1965, les travaux ont pris fin juste à temps pour servir de voie d'accès au site de l'Exposition universelle de Montréal de 1967. Découvrez des photos historiques et inédites de la construction de l'échangeur de 1965 à 1967.

Construit au coût de 24,5 millions de dollars, ce sont les gouvernements provincial et fédéral ainsi que la Ville de Montréal qui ont financé le projet en versant respectivement 12,5 millions, 10,5 millions et 1,5 million.

Quant à l'autoroute Ville-Marie (aut. 720), elle a été mise en service par sections de 1973 à 1986, depuis l'échangeur Turcot jusqu'à la rue Papineau.

L'échangeur Turcot enjambe le canal de Lachine qui servait à l'époque de voie maritime aux cargos. Il passe également au-dessus de l'ancienne gare de triage Turcot, d'où sa construction en hauteur permettant à la fois d’éviter l'espace occupé par les nombreuses voies ferrées contigües de la gare et de laisser un passage pour les navires avec mâts.

La fin des activités ferroviaires à l'ancienne gare de triage Turcot du Canadien National (acquise par le ministère des Transports du Québec en 2003), le changement de vocation du canal de Lachine, de même que la revitalisation des secteurs avoisinants représentent tous des occasions de mettre en valeur ce territoire grâce au renouvellement des infrastructures routières.

Haut de page