Comités de bon voisinage

Dans le but de faciliter les échanges avec les riverains des secteurs touchés par les travaux de Turcot, le ministère des Transports a mis en place deux comités de bon voisinage. Ces derniers visaient à maintenir un dialogue tout au long des travaux, aussi bien avec les résidents que les entreprises et les institutions touchés par le projet. Ces rencontres permettaient de faire le point sur les travaux, d'aborder les préoccupations de chacun et de travailler à mettre en place des solutions communes. Les rencontres du comité de bon voisinage étaient publiques et toute personne intéressée pouvait y assister.